Images de justice

Estelle Ribeyre, Cécile Rescan et Émilie Morin

Estelle-Ribeyre_Cecile-Rescan_Emilie-Mo
rin_parlement-de-Bretagne
<’h3′ class='av-special-heading-tag 0-overwrite 0-DE av-medium-font-size-overwrite av-medium-font-size-” av-small-font-size-overwrite av-small-font-size-” av-mini-font-size-overwrite av-mini-font-size-”' itemprop="headline" >’PARLEMENT
Estelle Ribeyre, Cecile Rescan, Emilie Mo
rin au Parlement de Bretagne
Estelle Ribeyre, Cecile Rescan, Emilie Mo
rin au Parlement de Bretagne

Une exposition d’Estelle Ribeyre, Cécile Rescan et Émilie Morin, qui présente des recherches visuelles et sensibles autour du vécu des comparutions immédiates. Avec comme point d’ancrage l’affaire Bagelstein (Rennes 2016) et la reprise du journal d’Amaël Tertrais, écrit à la prison de Vezin-le-Coquet de mai à août 2016.

Cet assemblage de fragments gravés, photographies, textes, documentaires sonores, témoin d’une mise en tension entre le droit commun et la justice d’exception, gravite autour de la reprise du texte de Michel Foucault, « La Stratégie du pourtour ». Cet écrit, datant de 1979, fait référence à la première loi anticasseurs, promulguée le 8 juin 1970 suite aux évènements de mai 1968.

« Rendre visible un axe de fragilité, ligne de hors sens et de déliaison tracé à vif d’une frontière entre le dicible et l’indicible, le pensable et l’impensable.Patiemment agencer les signes, relier les fragments d’un commun, donner forme à une articulation du sensible. Travailler le négatif.

Faire de l’errance un lieu, une surface. Dessiner des points d’appui. Chercher une voix survivance de paroles et discours fantômes »